konfedera.org

Partager le pouvoir politique et financier

Principes

email Facebook Twitter
Màj : 6 jan. 2023   –   # pages : 3 [?]

konfedera.org

https://konfedera.org#concept

Le présent site konfedera.org n'est pas l'interface d'un parti politique, ni même d'une association. C'est une publication web de recherche prospective, présentant un concept d'organisation politique et économique de la société, fondée sur l'idée que l'émancipation des populations réside dans le partage des pouvoirs politique et financier.

Trois particularités fondamentales de ce partage :

  • il constitue la "cause des causes", le noyau de toute la problématique d'émancipation et de réalisation de l'individu ;
  • pouvoirs politique et financier étant étroitement intriqués, ils doivent être traités de concert ; l'objet de la présente publication est précisément de formaliser cette intrication ;
  • la résilience de ce système écopolitique requiert que la dynamique entre les niveaux local et global opère dans le cadre d'une confédération d'États souverains, et non d'une fédération, et encore moins d'un gouvernement mondial.

Les sections suivantes présentent succinctement les trois notions d'allocation universelle, de démocratie directe et de Konfédération.

Allocation universelle

https://konfedera.org#allocation-universelle
base-income.jpg
  1. Par rapport au système actuel de sécurité sociale, l'allocation universelle ne fait sens que si son montant permet de vivre (chichement) sans travailler.

  2. Lorsque l'AU sera instaurée la plupart des gens continueront à travailler : pour augmenter leur niveau de vie au-delà de ce minimum, entretenir et développer des relations, ou encore mettre en valeur leurs compétences.

  3. Avec l'AU, la liberté d'entreprendre ne sera plus essentiellement limitée aux personnes disposant déjà d'un capital de départ permettant de vivre sans revenu d'activité pendant les premières années de leur entreprise.

Approfondir : allocation-universelle.net

Démocratie directe

https://konfedera.org#democratie-directe
internet-voting.jpg
  1. Grâce aux technologies du web, il est aujourd'hui possible de réaliser des votations en ligne à grande échelle et haute fréquence, avec un niveau de sécurité comparable voire supérieur à celui du vote traditionnel.

  2. Une condition nécessaire de la DD est le contrôle démocratique des moyens de production stratégiques et de masse. Pour ce faire, les conditions suivantes sont requises :

    • une économie mixte, dont la clé de proportionnalité entre entreprises privées et publiques est fondée sur la taille :
      • PME : privées;
      • grandes entreprises : 100% publiques (ou à tout le moins, présence d'entreprises publiques dans chaque secteur stratégique).
    • une gestion des entreprises publiques fondée sur les principes suivants :
      • gestion sous statut (à créer) de coopératives publiques ;
      • fermeture automatique de toute entreprise publique – après validation par référendum automatique – qui ne respecte plus les critères (à définir) de rentabilité et de qualité du service public ;
      • création notamment par nationalisation des grandes entreprises privées.
    • le soutien à la création de microentreprises par l'allocation universelle.

      N.B. Il s'agit de l'AU de notre modèle synthétique, dont environ 15 % correspond à la symétrisation de la création et allocation monétaire, c-à-d création à rythme constant, et distribution gratuite et en parts égales entre les seules personnes physiques.

  3. Avec la DD, les citoyens seront plus incités à participer à la gestion collective de la société, ce qui développera l'intelligence collective, et partant, l'efficacité de la gouvernance.

Approfondir : democratiedirecte.net

Konfédération

https://konfedera.org#konfederation
Démocratie mondiale
  1. Une confédération d'États souverains, fondés sur une double valeur fondamentale ("la cause des causes") : le partage du pouvoir :

    • politique, par la démocratie directe ;
    • financier, par l'allocation universelle.
  2. Sans avènement de la Konfédération, les propriétaires de grandes entreprises globale (dont les GAFAM) vont prendre de plus en plus de pouvoir, au détriment de la démocratie, de la liberté et des États.

  3. La résilience d'un système politique et économique doit nécessairement reposer sur le principe de décentralisation, donc de confédération et non de fédération, et encore moins de gouvernement mondial.

  4. La Konfédération ne se situe pas au-dessus des États, mais à leur côté. Elle applique le principe de "complétude minimale", en ne s'impliquant que dans les domaines ayant un aspect international, et le moins possible (principe de "surface et épaisseur minimales").

Le K a pour fonction d'indiquer qu'il ne s'agit pas "d'une" confédération mais de "la" Konfédération : celle qui repose sur la "cause des causes".

Approfondir : /confederation-etats-souverains

COMMENTAIRES

0 commentaires.


Laisser un commentaire



Contact

konfedera.org
menu.jpg

Une publication de François Jortay

top-of-page.png